Thursday, February 15, 2007

Le GSPC revendique les attentats en Algérie.



Le Groupe Salafiste pour la Prédication le Combat, rebaptisé récemment "Al-Qaida Maghreb" après leur ralliement a l'organisation terroriste de Ben Laden, a revendiqué les 7 attentats à la bombe qui se sont déroulés hier en Algérie et qui visaient principalement des postes de police et de la gendarmerie (DARC).

Ce serait le même groupe auquel appartenaient les combattants abattus en Tunisie au début de Janvier.

Est ce qu'il faut comprendre que Al-Qaida croit pouvoir déstabiliser les pays du Maghreb, du moyen orient et du Golf pour les transformer en régime a la Taliban? Mais ils rêvent ou quoi? Sinon est ce que quelqu’un peut éclairer ma lanterne et m'expliquer pourquoi ils agissent de la sorte? Je ne crois pas qu'ils soient aussi déconnectés de la realité, ou quoi??

A mon avis s'ils veulent nous faire du bien, ils doivent aller s'isoler dans des grottes et passer leur temps a prier pour que Dieu leur pardonne leurs péchés passés et présents.


Abu Musaab(gauche), leader du GSPC et Shielk Ahmed Abu Al-Baraa(guide spirituel) dans un camp d'entrainement qq part en Afrique.

17 comments:

nejib belkadhi said...

L'Italie a eu ses fascistes, l'Allemagne a enfanté la pire des idéologies et on connait bien la suite de l'histoire, tout ça s'est fait à travers un soutien populaire aveugle et sans discernement, je crois qu'on est en train de partir dans ce délire... à notre manière.

Napo said...

I know some one called Nejib Belkadhi, he lived in la medina (wild errbat) and has some turkish decendence (or names)..would that be you? i know that guy very well..but that was some 15yrs ago.

Anonymous said...

On part pas dans ce délire, on y est déjà. Nos fascistes à nous , c'est ceux qui nous dirigent . Et les gens comme toi nejib, ce sont les collabos, ceux qui profitent du fascisme en se dorant la pilule pendant que les combattants de la liberté croupissent dans les géôles du fascsme pour avoir seulement dit non au ramassis de voleur et de meurtriers qui nous gouvernent . Ca, ce que tu vois, ça s'appele les dégâts collatéraux comme ceux provoqués par les soldats de la liberté que sont les américains . On lance une bombe de 900 kg dans les rue de baghdad ou sur un restaurant parce que les informations annoncent la présence de sadam dans les parages ou la présence d'un radar ou d'une batterie anti-missile . Et bien là, c'est la même chose, on pose des bombes en ciblant une caserne et on ne se préoccupe pas des passants innocents . C'est aussi la même chose concernant nos forces de l'ordre qui ramassent tout le monde sans se préoccuper de leur culpabilité . Un peu du style "tuez les tous, Dieu reconnaitra les siens" .C'est la spirale de la violence qui risque de s'ammorcer ches nous entre les attaques d'un côté, la représsion de l'autre, les représailles qui s'ensuivent, les vengeances des flics et ainsi de suite pour aboutir à la guerre civile parce que le citoyen a de la famille et le le flic a aussi sa famille . Lorsque quelqu'un dira stop, on arrête la représsion et les autres à leur tour diront stop on arrête les représailles ce sera la fin de cette spirale de la violence . C'est difficile à comprendre ?

samsoum said...

Mr l'anonyme, tu aurais pu commenter sur le sujet sans t'en prendre aux autres commentateurs personellement.
Wallahi 3ib hakka.
Merci

Anonymous said...

ok, je retire ce que j'ai dit et d'ailleurs je l'ai regretté avant que ne le mentionnes . Mais c'était plus fort que moi, à force de voir notre irresponsabilité qui se manifeste tous les jours dans certains commentaires . Je pense que ceux qui font ces commentaires, ne se rendent pas compte qu'ils donnent carte blanche au pouvoir actuel alors que tout en condamnant ce type de comportement, ils pouvaient tout simplement réagir autrement en songeant que ceux qui nous gouvernent sont attentifs aux satisfécit que le leurs lancent ceraines personnes . Ils se voient ainsi encourager dans leur action de répression et d'étouffement des libertés . Il ne faut pas recommencer la connerie des années 90 . Certes ce type d'attentat ne sert à rien si ce n'est à dresser la population contre leurs auteurs supposés . Existe t-il un autre moyen de se faire entendre ? Bien évidemment oui, c'est le bulletin de vote, c'est le droit de choisir son parti, son représentant au parlement etc . Est-ce que cela existe chez nous ? Est-ce que l'on a plusieurs partis politiques ? Est-ce que l'on a plusieurs candidats à la présidentielle ? Je vous laisse le soin de répondre à ces questions .

Est-ce que pour autant, les démocraties respectent les choix démocratiques dans nos pays arabes quand il y a élection libre comme en palestine ? La réponse est non et on le constate tous les jours . Pourquoi ? Je pense qu'ils préfèrent nous voir diriger tel-quel par des dictatures qui nous empêchent de devenir productifs et créatifs en nous maintenant sous cette chape de plomb qui nous étouffe . Nous sommes les moins productifs et les moins créatifs sur cette planète, pour quel raison voudriez-vous qu'ils nous permettent ce changement en risquant l'apparition de nouveaux concurrents ? Ils ont raison après tout et c'est de bonne guerre, je ne vois pas pourquoi qu'ils se battraient pour nous . Il y en a parmi nous qui eux se contente de nous sortir l'éternel refrain de la faute à l'islam, comme si notre réligion empêchait notre créativité alors que les seuls moments ou nous avons été capables, c'était l'époque ou notre réligion nous avait réunie et motivé . Ceci dit, si quelqu'un à envie d'exprimer le contraire, c'est son droit, mais qu'il l'exprime de manière démocratique par le bulletin de vote . Pour obtenir ce droit, il faut éviter de s'en prendre toujours aux mêmes au lieu de cela, il faut concentrer son énergie contre ceux qui constituent le véritable problème . Vous considérez ces partis comme extremistes, c'est votre droit mais alors pourquoi est-ce que des partis extrêmistes existent en europe et sont contrés uniquement de manière démocratique ? Pourquoi ces pays ne lanceraient-ils pas l'armée contre eux ? Pourtant, il y a eu des exactions comme des hotels d'immigrés incendiés avec des femmes et des enfants morts brûlés vifs . Les forces de l'ordre chez eux, ne s'en prennent qu'à ceux qui sont incriminés dans ces actions violentes et ne stygmatisent toute une partie de la population .

Anonymous said...

Concernant l'élection démocratique du hamas vu par jimmy carter ancien président des states .

"De plus, j’ai fait observer que le peuple palestinien était privé des besoins vitaux élémentaires par les restrictions ‎économiques qui lui sont imposées par Israël et les Etats-Unis, au motif que 42 % des Palestiniens ont voté en faveur ‎des candidats du Hamas aux dernières élections. Des enseignants, des infirmières, des policiers, des pompiers et ‎d’autres employés ne sont plus payés, et l’ONU a fait savoir que les réserves de nourriture, à Gaza, équivalent à celles ‎dont disposent les familles les plus pauvres de l’Afrique subsaharienne, la moitié des familles survivant en ne faisant ‎qu’un unique repas quotidien. Mon autre requête était que les citoyens juifs états-uniens contribuent à rendre moins lourd ‎le calvaire des Palestiniens.‎
Le président du groupe, le Rav Andrew Straus, suggéra alors que je dise clairement à tous les juifs états-uniens que mon ‎utilisation du terme « apartheid » ne s’applique pas à la situation à l’intérieur d’Israël, que je reconnais la profonde ‎préoccupation des Israéliens causée par la menace terroriste et les autres actes de violence commis par certains ‎Palestiniens, et que la majorité des Israéliens veulent sincèrement vivre en paix avec leurs voisins. Le but de cette lettre ‎est précisément de rappeler ces points.‎
Nous avons ensuite formé un cercle en nous tenant par la main, tandis qu’un des rabbins priait. J’ai dédicacé des ‎exemplaires de mon livre, comme mes interlocuteurs m’en avaient prié, et l’aumônier juif des armées, le Rav Bonnie ‎Koppell m’a offert un livre de prières.‎
J’ai consacré une bonne partie de ma vie d’adulte à tenter d’amener la paix à Israël, et ma prière personnelle sera pour ‎que tous ceux d’ entre nous qui veulent voir les Israéliens jouir d’une paix durable avec leurs voisins se joignent à cet ‎effort collectif.‎
Sincèrement
Jimmy Carter

pomper sur le blog de rafrafi .

samsoum said...

Le Hamas est un parti politique officiel et reconnu dans son pays et qui a gagne l'election, personne ne conteste pas.
Mon post traite d'une organisation terroriste qui envoit des combattants dans tout les pays arabe pour les destabiliser et creer une dictature religieuse. Je ne suis meme pas d'accord avec Nejib sur le fait qu'ils ont un soutien populaire.
Je suis d'accord avec tout ce que tu dis sur comment le systeme doit marcher, mais je ne doute pas un instant que l'agenda des gens du GRPC et Qaida est tout autre et n'a rien a avoir avec instaurer la democratie dans le pays, soyons serieux. Ce sont 2 problèmes differents, rien ne justifie le terrorisme. C'est mon avis en tout cas.

Anonymous said...

"Le Hamas est un parti politique officiel et reconnu dans son pays et qui a gagne l'election, personne ne conteste pas."

D'accord, mais on ne les laisse pas gouverner normalement . Le fils a lui aussi gagné des élections et il se les ai vues confisquées par le pouvoir militaire algérien . Cela fait 15 ans que cela à eu lieu, il n'y a toujours pas de démocratie, les militaires dirigent toujours et il y a eu 150 000 morts . Est ce que sous prétexte qu'un parti risque de confisquer la démocratie s'il était élu, il faut maintenir une dictature militaire ou autre et crée une guerre civile et la mort de 150 000 personnes ? Tout cela uniquement dans le but de se maintenir au pouvoir et de garder la main sur le magot . Si le fils ne s'était vu confisquer le pouvoir est-ce que le grpc et autres existerait ?

Al quaida, c'est une autre histoire encore et c'est un problème qui trouve sa source dans la présence américaine sur la péninsule arabique, c'est beaucoup compliqué .

Si l'on s'interesse juste au cas du maghreb, on constate que l'on risque gros, si l'on se lance dans cette spirale de la violence entre répression et attaque du type attentat ou autre . c'est un bras de fer qui se joue avec le risque de guerre civile . La seule solution, c'est l'urne et le bulletin de vote et quelque soit le résultat, il doit être respecté . On ne peut pas continuellement faire des procès d'intention aux partis politique religieux , alors qu'ils n'ont pas mis le pied dans un gouvernement . Si des gens ne veulent pas les voir gagner les élections qu'ils votent contre et s'ils n'ont pas le soutien populaire, ils ne gagneront pas . Mais on ne peut pas nous rabâcher le même refrain pour rester au pouvoir, se partager le magot comme actuellement et risquer la catastrophe .

Desperate Girls said...

c'est vraiment un grand probleme ces salafistes,heureusement qu'ils les ont neutralisés à temps à Tunis,et c'est vraiment pas ce qui nous manque!

Emma Benji said...

Ces personnes ne sont pas humaines... c'est des etres a part, ayant une viosion a part du monde et de la vie et qui veulent qu'on revive comme au temps du trophète.
Il est difficile de comprendre ces personnes et ca ne sert a rien d'essayer de eur expliquer les choses.
Je ne sais pas ce qu'il faut leur faire... c'est des gens qui croient dur comme fer qu'ils font le meilleur pour le bien etre de l'humanité, que plus ils tueront, plus ils auront de chances d'aller au paradis...

Anonymous said...

Tiens en voilà des personnes humaines et je te conseille pour parfaire tes connaissance de jeter un oeil sur la prise de la bastille et la révolution française et tu regaderas le décompte des morts innocents . Pourtant, Il fête le 14 juillet, date de la prise de la bastille et de la décapitation de delaunay et de freisselles dont les têtes ont éte promenés au bout d'un pique . Ce furent les premier et il y en eu des milliers d'autres par la suite et pas uniquement celle du roi et de la reine . il y eu même un régime de terreur qui fut instauré . pourtant le bicentenaire de cette révolution à été fêté de manière grandiose en 1989 .

En voici un extrait que tu pourras compléter en allant par toi-même vérifier les chiffres .

La politique volontariste impulsée par le Comité de salut public permet de sauver la République. Dès la fin de mois de septembre 1793, les premières victoires permettent de repousser les membres de la première coalition hors de frontières. La révolte fédéraliste est vite réduite à néant sauf à Toulon où les royalistes prennent le contrôle de la ville et la livre aux Anglais.

En Vendée, les troupes républicaines infligent une sévère défaite à l'armée catholique et royale à la bataille de Cholet. Une partie de l'armée vendéenne et remonte vers le Nord pour tenter de prendre la port de Granville dans le Cotentin. Cette expédition connue sous le nom de Virée de Galerne se solde par un échec, mais elle témoigne de la force et de la détermination des révoltés. Des bandes armées rurales continuent à sillonner tout l'Ouest de la France. On leur donne le nom de "chouans". La repression contre les Vendéens est terrible. Entre décembre 1793 et février 1794, le représentant en mission Jean-Baptiste Carrier fait exécuter plusieurs milliers de personnes à Nantes. Les noyages et les fusillades collectives sont restées sinistrement célèbres. A Angers, près de 2 000 femmes sont exécutées. Dans le bocage vendéen, les colonnes infernales comandées par le général Louis Marie Turreau brûlent les villages et massacrent la population sans faire de différence entre population civile et révoltés.

Au début de l'été 1794, l'effort de guerre consenti par la nation porte enfin ses fruits. La victoire de Fleurus, le 26 juin 1794 permet aux troupes françaises de reprendre la Belgique. Des vivres commencent à être réquisitionnées dans les régions occupées pour être envoyées en France.


[modifier] La chute de Robespierre et la fin de la Terreur

GuillotineA Paris, le Comité de salut public s'emploie à limiter l'influence des sans-culottes sur la Convention. A la fin du mois de mars 1794, il parvient à éliminer l'aile gauche des Montagnards et fait exécuter les principaux chefs "enragés": Hébert, Jacques Roux et Varlier. Début avril, c'est au tour de l'aile droite des Montagnards dirigée par Georges Jacques Danton d'être éliminée. Les Indulgents, nom donné au groupe de Danton, sont guillotinés après un procès irrégulier où Danton est privé de droit de se défendre personnellement. Fabre d'Eglantine, le créateur du calendrier révolutionnaire et Camille Desmoulins, pourtant ami de Robespierre, sont eux aussi guillotinés.

Alors que la Terreur se termine en province, elle s'accentue à Paris après le vote des lois de Prairial. Le tribunal révolutionnaire peut seul juger des crimes politiques. La définition d'ennemi de la révolution est élargie à tous "ceux qui cherchent à anéantir la liberté par la force ou par la ruse".Il n'y plus ni témoin, ni avocat. Deux sentences sont possibles: la liberté ou la mort pour les coupables. La loi de Prairial donne naissance à la Grande Terreur. Dans les semaines qui suivent, plus de 1 400 personnes sont guillotinées à Paris.

Robespierre en luttant contre les factions, en faisant revenir les Terroristes les plus zélés, s'est fait beaucoup d'ennemis. Il esr devenu l'homme politique le plus influent. Lorsqu'il préside la Fête de l'Etre suprème, le 10 juin 1794, ses adversaires murmurent qu'il veut accaparer le pouvoir. Son retrait temporaire de la scène politique permet la constitution d'un groupe d'opposants autour du Comité de sureté général et d'anciens representants en mission comme Tallien ou Fouché. quand il se décide enfin à réapparaitre à la Convention, il brandit la menace d'une nouvelle épuration, y compris contre certains députés qu'il a la maladresse de ne pas nommer. Le complot se noue avec le soutien du Marais. Le 9 thermidor an II (27 juillet 1794), il est décrété d'accusation par l'Assemblée et arrêté. Une action des sans-culottes le délivre et l'emmène à l'Hotel de Ville. La Convention le met immédiatement hors la loi envoie les troupes qui prennent d'assaut le bâtiment. Il est guillotiné le lendemain, le 28 juillet 1794 avec ses principaux partisans. Les conventionnels thermidoriens rappellent les députés girondins qui avaient fuit dans les départements et mettent fin à la Terreur.

La nouvelle Constitution de l’an III est votée par la Convention le 29 messidor (17 août 1795) et ratifiée par plébiscite en septembre. Elle est effective à partir du 4 vendémiaire (26 septembre) de la même année et fonde le nouveau régime du Directoire.

Anonymous said...

Encore un extrait de la terreur
que vous semblez oublier .

Les Conventionnels ont été très marqués par les exécutions sommaires des massacres de septembre. Pour vaincre les ennemis de la Révolution et pour éviter un retour à la fureur populaire, ils organisent la Terreur légale. Ils votent en septembre 1793 la loi des suspects. La liste des suspects est très large. Les nobles, les émigrés,les prêtres réfractaires, les fédéralistes, les agioteurs et leur familles entrent dans cette catégorie. Ils doivent être emprisonnés jusqu'à la paix. Les sociétés populaires, contrôlées par les sans-culottes, reçoivent des pouvoirs de surveillance et de police.

Anonymous said...

Regardez comment fonctionnait la guillotine sans arrêt :

[modifier] Exécution des Girondins
Lorsque les quatre charrettes arrivèrent sur la place de la Révolution, on mit les Girondins entre une double haie de gendarmes, devant l'escalier de la guillotine. Ils se firent leurs adieux en s'embrassant et on les entendait qui s'encourageaient les uns les autres à mourir, sans peur et sans reproche, comme ils avaient vécu. Puis ils entonnèrent en chœur le refrain des hommes libres et l'exécution commença. Le marquis de Sillery paru le premier sur la plate-forme de l'échafaud ; il en fit le tour à quatre reprises et sur chacune des faces de l'échafaud. Il souffrait des suites d'une paralysie et marchait avec quelque difficulté. Un des aides lui ayant dit de se dépêcher ; il lui répondit : "Ne peux-tu attendre ; j'attends bien, moi, qui suis plus pressé que toi". Au moment où le couperet tombait, le chant des Girondins doublait de force. Après le marquis de Sillery vint Claude Fauchet, que deux aides durent soutenir pour l'aider à gravir les marches très raides de l'échafaud ; puis Carra, Benoît Lesterpt-Beauvais, Lauze-Duperret, Lacase.. Mais lorsque les six têtes furent tombées, les paniers et la bascule elle-même se trouvèrent tellement inondées de sang que le contact de ce sang devait sembler plus horribles que la mort elle-même à ceux qui allaient suivre. Charles-Henri Sanson ordonna à deux aides de jeter des seaux d'eau et d'éponger les pièces après chaque exécution. Après encore quelques exécutions le vide commençait à se faire dans les rangs des condamnés. Leur chant diminuait d'intensité, sans perdre de sa vigueur : entre toutes ces voix fermes, on distinguait celle de Lehardy qui dominait toutes les autres. Jacques Boilleau, Antiboul, Jean-François Martin Gardien, Marc-David Lasource, Jacques Pierre Brissot montèrent successivement sur l'échafaud ; au moment où on l'attachait sur la bascule, Lehardy cria à trois reprises : "Vive la République !". Jean Duprat fut exécuté après lui. Avant de quitter ses amis, Ducos embrassa encore Boyer-Fonfrède, il parlait encore quand le couperet tomba. Armand Gensonné, Mainvielle, Boyer-Fonfrède et Duchatel virent leur tour arriver. Le nombre des vivants était réduit à deux : Pierre-Victurnien Vergniaud et Louis-François-Sébastien Viger. Pierre-Victurnien Vergniaud fut appelé par le bourreau, le dernier qui fut guillotiné fut Louis-François-Sébastien Viger.

Anonymous said...

Et pourtant tous ces exemples sanglants ont permis de créer le pays des droits de l'homme qui est devenu une démocratie . Ce pays , c'est la france et il ne cesse de chanter leur hymne violent qu'est la marseillaise . C'est pas la peine que je vous le mette, vous devez le connaitre et pourtant c'étaient bien des humains mais il faisaient partie d'un autre peuple qui à sut malgré ce déchainement de violence dont en payèrent le prix une bonne partie de gens innocents, rester soudé et qui a sut triompher à plusieurs reprise des entreprises de déstabilisation lancés par les autres royautés d'europe qui craignaient la contagion .

samsoum said...

Est ce qu'on peut vraiment comparer une revolution populaire pour destituer un royaume et instaurer une republique populaire a une poignee d'extermistes voulant instaurer un systeme base sur leur interpretation de la religion?? En plus c'etait une revoltion franco-francaise pas orchestree par un saoudien vivant dans une grotte!!
Je ne sais pas mais j'ai l'impression qu'on ne parle pas de la meme chose. Tu reviens toujours sur sur la situation et systeme actuel alors que mon probleme est ces forces de l'obscurantisme venant de l'exterieur et qui ne sont pas populaires (a mon avis) et qui me font peur. C'est vrai qu'il y a un lein de cause a effet, mais meme si notre system etait meilleur, je ne crois pas que ca nous aurait epargnes ces fous furieux.

Anonymous said...

C'est une allusion à notre impuissance en tant que peuple faible, à comparer avec la révolution française ou il y a eu un sursaut populaire avec aussi son lot d'exactions causant beaucoup de malheurs . Par la suite, ces fous furieux qui on lancés toutes cette terreur on été victime à leur tour de la terreur . Cela à aboutit au pays des droits de l'homme .

Le système actuel n'est pas responsable, il profite de notre peur , on veut tout ce que les autres ont obtenus mais sans l'effort, sans la sueur et sans les larmes . Je ne vois pas ce qu'un séoudien viens faire dans nos problèmes maisje ne vois pas non plus pourquoi d'autres pays se mêlent de notre politique au maghreb comme ils se mêlent des résultats du vote en palestine qu'ils veulent absoulument influencer . Je ne pense que ce séoudien ai plus d'influence sur notre politique que d'autres pays . D'autres part, je me méfie des attentats et des attaques ou l'on ne trouve jamais de ocupable et je ne me contente pas de regarder là ou il nous indiquent de regarder .
La révolution française(la prisede la bastille) à été déclenchée par un journaliste qui s'est dressé sur un table de café et a harangué la foule por les appeler à prendre les armes et se révolter . Il a été suivit à l'époque, aujourd'hui, on appelerait cette homme un terroriste et pourtant, sa réaction est un des facteurs déclenchants de cette révolution qui permit la création d'un pays libre .
A mon avis, comme le dise certains vous n'êtes pas prêt pour la démocratie, vous soutenez la répression involontairement . Un comportement responsable consisterait à ne pas soutenir un attentat, mais à souligner les raisons et rejetant la faute sur les autorités . Du style: Voilà à cause de la répression , du manque de liberté, de l'absence de démocratie et de la dictature qui sévit dans nos pays, nous assistons à des attentats et des attaques et c'est le peuple qui subit .
On ne fait pas des comparaisons stupides avec l'italie et l'allemagne fasciste alors que nous vivons sous déjà sous ce type de régime . Le premier commentaire est une invitation aux autorités pour qu'elle accentue la répression et pour que cette dictature ce maintienne au pouvoir (je fais allusion à ce qui nous concerne nous directement) . Les autres commentaires c'est kif kif, il montre la même irresponsabilité . Est-ce que nos dictatures ont besoin qu'on les félicite et qu'on les invite à se maintenir en faisant de telles commentaires ? Sinon, qu'ils expliquent leurs positions clairement en affirmant qu'ils se complaisent dans cette dictature et dans ce cas qu'ils y restent autant qu'ils le veulent avec leur dictature .

Enfin, ce que j'ai cherché à expliquer par cet exemple de la révolution française et de la terreur qu'elle a put comportée, c'est que ceux qi préconisaient la terreur ne sont pas arrivés au pouvoir ou ne s'y sont pas maintenues . Est-ce que vou comprenez ? Par conséquent pour être plus clair, ce ne sont pas les extrêmistes de type x ou y qui dirigeront . Maintenant , je n'ai donné qu'un avis pour que la connerie des années 90 ne se reproduise pas et que le citoyen soit un peu plus responsable et que le citoyen doit toujours souligner les liens de cause à effet pour que la dictature interprete le message de la meilleure des manière et que le perçoive pas comme un invitation à s'y maintenir . Je n'arrête pas de me répeter mais il ne faut pas que votre haine ou votre incompréhension vous conduise à soutenir implicitement par ce type de commentaire ce pouvoir répressif . Vous croyez que ça me fit plaisir de voir des gens mourir tous les jours qu'ils soient flics ou autres, mais le problème c'est que c'est encore pire ce qui se passe et qui est caché aux yeux de ceux qui ne se concentrent que sur leur bien être personel . Il faut toujours dénoncer cela mais en ciblant les bonnes personnes, celles qui nous ont mis dans cette situation et je le répète encore et encore .

Anonymous said...

Autre chose, est-ce que tu crois qu'une trentaine de personne ou même plus arriveraient après s'être débarassé de quelqu'un à prendre le contrôle d'un pays ? Allons allons soyons réalistes ! Je ne vois vraiment pas le sujet de votre inquiétude, j'ai du mal à capter . Pour qu'elle raison est-ce qu'une poignée d'extémistes comme tu dis (bien que l'extrêmisme il existe aussi ailleurs de manière officiel, mais bon faisons comme si ) parviendrait à se rendre maitre d'un pays pour y imposer ce que tu crains tellement ? Regardes les autres révolutions qui ont eu lieu dernièrement lorsque cela à aboutit à une levée des foules,se sont distingués les grands orateurs ou certains dissidents déjà en activité . Mais jamais je n'ai vu un mouvement armée à part dans les putchs ou dans des cas ou l'armée et la police sont si faibles qu'un groupe armée intérieur ou extérieur parvienne à les neutraliser . c'est une question de logique 25 ou même 300 personnes ne peuvent pas prendre le contrôle d'un pays . Sauf si c'est un coup d'état avec des complicités dans certains services qui se tiennent prêts à prendre le relais et qui ont le contrôle du commandement de certaine force . A partir de là, ça n'a plus rien à voir avec les mouvements que tu crains . Autre chose encore, si ceux qui ont été neutralisés dernièrement avaient l'intention de tuer quelqu'un, ils ont oublié que ce quelqu'un n'est pas arrivé en faisant couler le sang donc je ne pense pas qu'il partira de cette manière . Si c'était pour le neutraliser d'une autre manière, ils y seraient peut-être parvenues et auraient entrainé un soulèvement populaire bien que j'en doute fort nous connaissants tel que nous sommes .