Wednesday, April 18, 2007

Liberté de la presse dans le monde: Peut mieux faire!

L'etat de la liberte de la presse dans le monde pour les 3 premiers mois de 2007:-(((


23        Journalistes tués
5         Collaborateurs tués
124      Journalistes emprisonnés
4         Collaborateurs emprisonnés
62        Cyberdissidents emprisonnés


Voila le bilan de la journee du 18/04


18.04 - France : deux journalistes de la chaîne Al-Arabiya agressés en banlieue
Le 18 avril 2007, deux journalistes de la chaîne Al-Arabiya ont été battus par une bande de jeunes alors qu’ils effectuaient un reportage dans le cadre de l’élection présidentielle sur un marché de Montfermeil (Seine-Saint-Denis). Six à sept jeunes cagoulés ont attaqué le cameraman de la chaîne satellitaire arabe. Hussein Kneiber, le responsable du bureau de Paris, a essayé de lui venir en aide mais s’est très rapidement retrouvé au sol à son tour. Des habitants du quartier sont venus en aide aux journalistes. Les agresseurs se sont dispersés après avoir volé la caméra. Hussein Kneiber a déclaré qu’il n’avait jamais eu de problèmes lors de ses reportages en banlieue et que le motif de l’agression était certainement le vol.

18.04 - Tunisie : un journal d’opposition forcé d’abandonner ses locaux
Le journal Al-Mawquif, affilié au Parti démocratique progressiste (PDP, opposition), a été enjoint de quitter ses locaux. Les autorités considèrent que le partage de l’immeuble avec le siège du parti constitue un "usage abusif du bail". Le directeur de l’hebdomadaire, Ahmed Néjib Chebbi, et la présidente du PDP, Mme Jribi, dénoncent une entrave à la liberté d’association et menacent d’entamer une grève de la faim.

18.04 - République dominicaine : trois anciens militaires condamnés 32 ans après l’assassinat d’un journaliste
Le 17 avril 2007, trois ex-militaires ont été condamnés par la chambre pénale de la cour d’appel de Saint-Domingue à des peines de 20 et 30 ans de prison pour l’assassinat du directeur de Revista Ahora, Orlando Martínez, le 17 mars 1975. Mariano Cabrera Durán et Rafael Alfredo Lluberes Ricart ont été condamnés à 30 ans de prison et Joaquín Pou Castro, à 20 ans. Les trois accusés ont reconnu avoir participé à l’assassinat, mais tout en obéissant aux ordres de leur supérieur, le général Salvador Lluberes Montás, absent à l’audience pour raisons de santé. Orlando Martínez avait été assassiné en raison de ses critiques envers le gouvernement de l’ex-président Joaquín Balaguer.

18.04 - Afghanistan : trois employés de Tolo TV arrêtés sur ordre du procureur général
Le 17 avril 2007, une cinquantaine de policiers se sont rendus dans les locaux de la chaîne de télévision privée Tolo TV à Kaboul. Ils avaient reçu l’instruction du procureur général, Abdul Jabar Sabet, d’interpeller le journaliste Hamed Haidary ainsi que le responsable de la chaîne. Trois employés de Tolo TV ont été arrêtés et emmenés directement dans le bureau du procureur général puis relâchés après une heure. Aucune charge n’a été retenue contre eux. Abdul Jabar Sabet les a accusés d’avoir déformé ses propos dans un bulletin d’information diffusé le jour même.
18.04 - Maldives : un journaliste arrêté lors d’une manifestation
Le 15 avril 2007, Ibrahim Mohamed, reporter pour le Miadhu Daily, a été arrêté alors qu’il photographiait le passage à tabac et l’arrestation du président du Maldivian Democratic Party, Mohamed Nasheed. Ibrahim Mohamed, âgé de dix-neuf ans, s’était rendu au cimetière de l’île d’Hithadhoo, afin de couvrir une manifestation organisée à l’occasion de la mort suspecte d’un Maldivien arrêté par la police pour une affaire de drogue. Le photographe a été accusé d’avoir instigué la manifestation, de s’en être pris à des policiers et d’avoir lancé la rumeur selon laquelle des policiers avaient tué une personne. Il a été libéré après trente-trois heures de détention.



Source: rsf.org

2 comments:

Theoclide said...

il serait peut etre temps que les politiques se mobilisent non? voilà ce qu'ils veulent faire.

mahéva said...

Peut mieux faire oui, mais en Afghanistan, franchement ça peut être pire.
Vive la liberté de la presse oui, surtout qu'on ne peut accéder ni au blog de theoclide, ni au lien présent dans le commentaire.