Thursday, March 8, 2007

Un exemple de société démocratique.

Un exemple de société démocratique.

En lisant les derniers articles de Zizou, Tarek, Mouwaten et beaucoup d’autres dont moi même, on se rend compte qu’on dit tous la même chose, a savoir pour qu’une société puisse se développer et assurer a tout ses membres une vie a la mesure de leurs efforts, il faut que ces membres eux-mêmes aspirent a une vie meilleure et ont la volonté de changer les choses et la je crois qu’on est tous d’accord.

Mais entre vouloir et pouvoir, il y a un large obstacle à franchir. Dans une société démocratique ou la législation et les règles du jeu sont definis par le peuple lui-même et ou l’exécutif est élu pour appliquer ces lois, il est beaucoup plus facile de changer les choses, puisque par définition, le peuple est à l’ origine de ces lois, et s’ils sentent qu’elles empêchent la société de s’épanouir, ils peuvent les changer. De la même façon, si un élu ne donne pas de bons résultats, il suffit d’attendre 2 ou 4 ans pour le changer. Donc si on veut changer, on peut. Dans certaines sociétés comme la notre, vouloir n’est pas assez et la volonté nécessaire pour arriver à un changement doit être beaucoup plus importante que dans un autre pays démocrate. Parfois, la seule solution qui existe est une révolution populaire, et la l’équation devient difficile, tout le monde n’a pas ce degré de volonté et donc la volonté meurt et le fatalisme s’installe et on subit.

Pour arriver au même résultat un citoyen américain par exemple doit fournir un effort plusieurs fois moins important, qu’un citoyen d’un pays non démocratique.

Aux USA, il ya 50 états divisés en 3140 « counties »(delegations) comptant 20.000 villes. Chaque ville élit son maire, son conseil municipal, son chef de police, de pompiers... Pour les juges et le procureur général, ainsi que le responsable de l’éducation, un découpage de district qui selon la population peut contenir plusieurs villes ou une partie d’une ville.
Au niveau fédéral, on élit le président, le sénat et le parlement qui eux ont un droit de vote sur tout les ministres et les chefs d’organisme publics tel que le FBI, CIA, FAA, NASA…etc. Au niveau de l’état, on élit le gouverneur et son second (deputy), le sénat et le parlement de l’état ainsi que le secrétaire d’état, le procureur général, le ministre de l’éducation et les juges des cours d’appels.

Au niveau du « county », on élit le sheriff, le juge ... J’ai mentionné les fonctions que je connais, mais je suis sur qu’il y a d’autres.

Maintenant ce système reflète plus ou moins le désir du peuple dans le choix des personnes qu’ils mettent a ce poste et qui ont une indépendance totale. Un juge municipal s’il ne plait pas, il ne sera pas réélu, de même que le chef de la police ou le procureur général. Le maire d’une ville, s’il veut emprunter de l’argent pour construire une librairie ou un monument dont le budget n’a pas été approuvé par le conseil municipal doit s’adresser aux habitants pour demander la permission de le faire a travers un vote. Un groupe de la population peut en collectant un nombre minimum de signatures, proposer une loi quelconque et la soumettre au vote.

Le responsable de l’éducation d’une ville a toute la liberté de choix de son programme, des horaires, des vacances de tout ce qui touche à l’éducation. L’état le juge à travers les résultats par un test étatique. Si les élèves atteignent un score minimum, ils ont droit à des subventions. La meme chose se passe avec l’état fédéral. Un mauvais résultat implique une non réélection pour ce responsable et le citoyen a toujours le contrôle sur le système. La même chose au niveau de l’investissent, la protection du consommateur..etc.

Tout ca pour dire, que le citoyen, s’il veut accomplir ces rêves, il le peut car les lois et le system en place sont faites par lui et pour lui. Il n’a qu’à fournir l’effort personnel pour y arriver et c’est ce qu’on appelle le rêve américain.

Ce système n’est pas parfait, mais il est l’un des meilleurs a éliminer les obstacles devant un citoyen qui veut faire quelque chose, que ce soit travailler, s’exprimer ou vivre comme il le veut. Il est moins bon pour l’extérieur, car par définition l’américain moyen s’occupe de ce qui l’intéresse et donne presqu’une carte blanche au gouvernement pour sa politique extérieure. Mais pour la majorité des américains, il leur donne le pouvoir de faire ce qu’ils veulent faire.

Pour ceux qui demandent a nous les Tunisiens, d’ignorer le système et d’essayer de changer les choses a notre niveau et de ne pas blâmer le gouvernement, c’est en leur honneur car ils sont patriotes, mais la tache est très difficile et le risque est important sauf si TOUS on commence a réaliser que la première chose a faire est d’exiger que le système reflète nos aspirations a plus de liberté, de choix et de justice.

C’est peut être évident, mais je voulais en parler.

5 comments:

zizou from Djerba said...

Cher Samsoum,
Je suis tout a fait d'accord avec toi! Dans mon post j'ai dit qu'il fallait arreter de blamer le gouvernement pour ce qui se passe parce que je pense que le changment doit se commencer au moins au niveau individuel.
L'approche top down ne mene a rien en Tunisie sauf a un deadlock! il faut changer les mentalités avec les moyens du bord !

Mouwaten Tounsi said...

@Samsoum,
Absolument d'accord avec ce que tu dis.

Mais l'équation que je trouve difficile est : comment faire comprendre qu'on souhaite un système qui prenne en compte la volonté des citoyens, tout en gardant la stabilité et la sécurité dans notre pays.

Napo said...

Watch it man !!! this post will score very high on the keyword matching algorithm sitting and running somewhere at montplaisir
:-)

Je suis d'accord que le changement au niveau populaire est necessaire, mais c'est pas des expat comme Tarek and co qui vont faire bouger les choses de tres loin, car ils seront toujours consideres comme des outsidres and des gens deconnect.

Téméraire V4.3 said...

Je suis complétement d'accord, mais ici les bases sont inexistantes : un systéme électoral transparent des députés du peuples.
Est-ce que quelqu'un connait une loi qui a été soumise au vote des députés et a été rejetée?

elgreco said...

ton Post est pertinent!
Juste!

Cela fait des années que je rencontre dans le monde des mairies de 500 ou 5000 habitants!

Une parfaite gestion où tous sont impliqués! Tous actionnaires, à UNE seule action, de la même mairie!
Une fibre patriotique réelle!

J'en suis jaloux! Oui...
Car tout commence par une simple petite Mairie! Une réelle mairie!

"et demain et un autre jour" certes!

Mais tout un chacun peut déjà "essayer" de faire quelque chose...Même si on a souvent l'impression de brasser du vent!

J'en parle dans mon Blog ce week end!