Thursday, July 26, 2007

Le Blog de Mokhtar Yahyaoui attaqué!!!

C’est la deuxième fois que le blog du Juge Yahyaoui est attaqué et vidé de son contenu dans l’espace de sept mois. Après l’attaque de son premier blog http://yahyaoui.blogspot.com, RSF lui a mis a sa disposition un nouveau blog http://tunisiawatch.rsfblog.org généraliste ainsi qu’un autre personnel http://yahyaoui.rsfblog.org . Les deux viennent d’être attaqués aujourd’hui les vidant de leurs 650 articles, documents et photos. Même censurés en Tunisie, ces blogs gênaient beaucoup luttant pour la liberté de l’expression et la démocratie. Une solution plus radicale s’imposait.

Un jour après la libération de Abbou et autres prisonniers d’opinion, le gouvernement n’arrête pas d’envoyer des signaux mixtes. La joie n’a pas durée longtemps, il n’y a ni ouverture we la hom ya7zanoune !!



[Update]Il parait que le site personnel est intact. Aucune idée s'il a été restauré, vu que c'est Mr Yahyaoui qui a indiqué que ses 2 sites ont été attaqués.

18 comments:

Malek said...

Bonsoir Samsoum,

Juste une petite réactif : pour cette fois-ci c'est seulement Tunisia Watch qui a été touchée. le blog personnel de Mokhtar Yahyaoui est encore accessible.

Je sais qu'avec l'acharnement absurde qui s'abat sur les blogs du juge, on peut facilement y perdre son latin.

L’ouverture ya Samsoum, elle ne se donne pas et ne se décrète pas, elle s'exige et elle s’obtient par l'engagement de tous à ne plus se taire devant de tels agissements. Mais bon, là, je me répète et en plus je sais que je ne t'apprends rien ;)

Amitiés,

Anonymous said...

Merci Samsoum pour votre solidarité
En fait j’été connecté quand l’attaque s’est produite et j’ai pu observer à partir de mon espace Manager comment mes blogs se vidaient de leur contenu comme s’ils étés aspirés. Les pirates se sont attaqué aux deux blogs TW et YM en même temps mais il semble que des instructions leurs ont étés données de rétablir le premier. J’avais une accès directe à mes blogs malgré la censure et quand j’ai commencé à écrire mon texte « Appel à solidarité » j’ai déjà constater la disparition de leur contenu.

Il semble qu’il visait essentiellement TW à cause de son excellent référencement et son audience qui se chiffre pour juillet à 11 661 visites et 66 679 pages consultés. (YM)

Infinity said...

Pourquoi ai-je l'impression que c'est un cannular ? :)

C'est normal que quelqu'un efface le contenu et le fasse rétablir ? .. il a gardé une copie de sauvegarde du contenu qu'il a effacé ?

En ayant un accès pour effacer le contenu pourquoi il n'a pas effacé le blog en entier ? du moins la page d'accueil ..

Si mokhtar .. quelqu'un vous a simplement fait une blague :)

nasr said...

...
piraté?
behi.
"Les mercenarismes de la dictature Tunisienne[...]"
kifeh ya si Mokhtar? ti rak rajoul 9anoune nifta5rou bih! des preuves! behi, c'est pas compliqué quand même : un I.P? une trace? la manière de procéder? parce que j'imagine mal! ton blog est hébergé chez RSF! ils ont eu ton mot de passe? ils ont piraté le serveur de RSF?! effacer le contenu d'une base de donnée? il n'y a qu'une seule manière de le faire : AVOIR acces a la base.
Des preuves avant de crier à l'assassin, belléhi soyons crédibles!

Infinity said...

Celui qui a un accès à la base .. se contentera d'effacer des articles et en rédiger un nouveau ?

Effacera simplement les images d'un album et uploader 2 nouvelles ?

c'est clair que celui qui a fait ça ne voulait pas vraiment "faire du mal" au blog .. partant du fait qu'une sauvegarde existe déjà :)

L'hebergeur peut fournir le journal d'activité .. avec quel login les articles ont été effacés .. et avec quelle IP .. Allant jusqu'à vous fournir la fréquence de visites à partir de cette ip .. et si quelqu'un de connu au blog (redacteur ou commentateur) a déjà utilisé cette ip ..

:)

Anonymous said...

Je comprends parfaitement que certains soient dubitatifs. Personnellement je n’ai pas le moindre doute sur l’exécutant ou les commanditaire. Je ne vois pas qui pourra en vouloir autant pour un site de défense des droits de l’homme. Mon premier site Almizen.com à subit ce sort depuis 2001, et depuis des dizaines de pages web, sites et blogs m’ont été censuré puis piratés au point que j’ai acquis par expérience le pressentiment de l’article qui va déchaîner leur réaction. En postant mon article en arabe intitulé « la république » je savais qu’il ne passera pas sans réaction, il semble que le suivant « injustes congratulations » n’a fait que la précipiter. C’est mon devoir d’écrire de cette façon pour démontrer qu’ils font un faux discours et qu’ils ne sont ni prêt ni capable d’accepter la liberté d’expression Parce qu’une dictature peut toujours être travesti mais ne peut jamais se transformer en une démocratie.

les hébergeurs finiront certainement par retracer l’opération techniquement et le plus plausible jusqu'à maintenant est qu’ils ont accès à mon mail ou ils ont eu les passes de gestion. Quand j’avais participé à la grève de la faim à l’occasion du SMSI ils ont été réquisitionner le fournisseur d’accès et l’obliger de leur donner tous les passes et les logins de mes mail et blogs qui ont étés tous censurés et vidés et c’est grâce à google qui m’a aidé exceptionnellement à tout récupérer et reconstituer.

@ nasr vous parlez de crédibilité, @ Infinity qui parle de blague, J’espère quand le jour viendra comme pour la STAZI en Allemagne de l’est et que les dossiers de la DST serons rendu public vous ne direz pas que vous n’imaginez pas que ce qui est en train de passer pouvait arriver !!

Si j’ai alerté certains blagueurs pour les impliquer malgré tous les risques qu’ils peuvent douter c’est que je suis convaincu comme je l’ai écris dans mon texte qu’il est temps qu’une deuxième ceinture de défense de la liberté d’expression doit être activé et entrer en action pour assumer ses responsabilités je ne suis pas plus tunisien que n’importe qui parmi vous.(YM)

mataadi said...

Ben moi je ne sais pas trop quoi vous dire mais depuis que j'ai fait un tour sur tw à partir de ce post, je n'ai que des tentatives . Ca fait à peine une 1/2 heure que je suis connecté et je n'ai que des tentatives d'intrusion . Peut-être 150 ou plus en 1/2 heure. Zaama wallet rajel important ou ani ma fafibelich ? Yakhli dar bouhom kadech y dhay3ou fi wakt7om . Os court ya jmaa rani khati khalyouni n'commenti trankil . Behich tawa ma kaouni ken ani . walahi 3atlouni ma tkouloulich publicité, jamais sarretli al hkaya adhi .
Ya oueldi saybouni khalyouni trankil khatini al rouayk adha an lakat fi khobza .
Takribe kollte hajja ça va pas fel blog mtaa akel khamej al kouwaed al loubnani .
Sinon ma 3andich hatta explication okhra .
Bon ya sidi an fadlek m3akom nadhreb fikom bel maltouma (je prêche le faux pour savoir le vrai) ma fibeli b'chaye .

Ya wallah mssiba adhi, ya sidi rani khati ma 3amelt chaye saybouni rani sa7ab sghayrate .

Ka3ad mouchni met7ark said...

Videz votre bouche de tout liquide avant de lire .
Bon ça va c'est calmé malla attaque adhi, une véritable déferlante .

Fi belli bihom, je sais qu'ils ont trouvés une vache mchaou ye7lebou f7a . Nch'ALLAH t'sok7om .
Saybouni bark ,malla tsseker !
Ah qu'est-ce qu'on rigole ici.

Si vous voulez l'ip, je l'ai .

Malek said...

C’est quand même incroyable qu’on puisse encore douter de la mesquinerie de qui on parle ici. MY à bien fait de rappeler les précédents épisodes et les méthodes déjà utilisées. En plus de ces exemples, il y a celui du Blog de Mourad Dridi en 2004, qui a été également effacé après avoir reçu un coup de fils lui annonçant la nouvelle. Dans le cas de Mourad l’accès au blog lui a été interdit également ainsi que le contenu de sa boite mail.

En décembre dernier, Le site de Le Libre Tunisien, a également été « attaqué » sans que l’on puisse dire ce qui s’est passé exactement. Astrubal, l’un des admin de Nawaat, à qui j’avais demandé de l’aide, n’avait réussi qu’a rétablir la page d’accueil mais impossible de relier le squelette du site à une base de donnée devenue comme par magie inaccessible, L’hébergeur n'avait pas pu faire plus à part nous suggérer de tous refaire. D’autres cas d’intrusions dans des boites mails, d’effacement de contenu sur des blogs ou sur des sites existent et il suffit de visiter les forums de discutions pour s’en rendre compte.

Maintenant il est clair que la plus part du temps il est possible de rétablir le contenu du site effacé ou carrément de refaire un autre site ou blog. La finalité n’est pas seulement d’effacer le contenu mais de dissuader ou de décourager les contributeurs pour les faire renoncer à ce qu’ils fessaient. C’est une guerre d’usure et les méthodes sont aussi bien techniques de psychologiques.

Mais bon je pense que Nasr qui parle de crédibilité, a parfaitement raison, au lieu d’accuser sans preuves notre chère flicaille, on devrait plutôt déposer plainte pour qu’une enquête impartiale et sérieuse soit menée et que les véritables auteurs de ces méfaits soient démasqués et différés devant la justice tunisienne qui bien évidement jugera en son âme et conscience et punira et malfaiteurs. C’est vrai que Ça, c’est plus crédible !

Allah ghaleb ou barra :)

samsoum said...

@YM: je ne doute point de ce que vous dites et vous n'avez pas à vous justifier. Je connais assez d'exemples que j'ai vus de mes propres yeux dont l'ancien site de tunisNews.
En plus je connais assez bien le domaine technique (même très bien) pour savoir qu'on peut faire pire sans être démasqué par un hébergeur pour qui la trace s'arrêtera sur un gros système universitaire ou s'ils ont plus de chance sur une IP en Russie ou en Roumanie. Il y a aujourd'hui sur le Web des mercenaires qui peuvent hacker n'importe quel site personnel, le prix dépends de la difficulté et la sécurité mis en place.
Pour vous c’est un jeu d’enfant, on peut lire tout les paquets que vous envoyez sur le net et les reconstituer avec des logiciels open source qui ne coutent rien. Donc on doit savoir vos comptes, vos mots de passes…etc. En plus n’oublions pas qu’on parle ici de services qui ont des moyens et des outils à leur dispositions qui ne sont pas connu par le public, techniciens ou spécialistes d’ailleurs.
Je ne dis pas cela pour polémiquer mais plutôt pour informer vu que je connais les possibilités techniques existantes aujourd’hui et qui sont à la disposition des grandes sociétés d’audit de sécurité, gouvernements et affiliées.

nasr said...

@samsmoum : oui, absolument. C'est ce que tout le monde doit savoir, c'est pour ça qu'il faut être transparent et ne pas supposer que tout le monde le sait.

@ M. Yahyaoui : Absolument :D
ya si Mokhtar, il faut dénoncer ces pratiques, se donner des coups de main, être solidaires, je ne peux etre que d'accord. Mais franchement, honnêtement, c'est le discours qui ne passe pas, qui ne passe plus ya si Mokhtar : "Les mercenarismes de la dictature Tunisienne [...]".
Je pense, et je crois que je ne suis pas le seul, que ce ton ne fait que du vent dans des trompettes. Il faut nous comprendre, les comprendre, comprendre le peuple : entre la langue de bois officielle et les "martelages" et métaphores filées dignes d'une belle propagande de l'opposition, je crois que le peuple mérite une opposition qui l'informe, le soutient, lutte pour lui sans lui crier des slogans bruyants dans l'oreille.
Je ne suis pas incrédule ni suspicieux, je réagis de la même manière qu'un citoyen, qui n'a presque jamais entendu parler de Tunisiawatch ni de M. Yahyaoui, ferait : je dirais qu'encore une "pleurnicherie" "morfonderie" de plus.. ça serait tellement dommage que ettounsi réagisse comme ça, et c'est malheureusement ce qui se passe..
Vous voyez donc que c'est le discours utilisé pour dénoncer cet acte que je voulais critiquer, je ne discréditais pas ces faits.

mataadi said...

Aya chnouwa tawa chadetou7omch ?

Anonymous said...

Je vous remercie pour votre compréhension et votre solidarité

Concernant le ton de mon discours ; Je suis un homme engagé et j’y crois fermement que la cause de la démocratie et des libertés va triompher bien tôt dans mon pays. Je ne choisi pas mon ton il doit être avec la détermination et la clarté et la résolution nécessaire au devoir qu’il entend assumer. C’est un ton de contestation et non d’opposition. Je ne m’oppose pas à une politique déterminée je m’oppose à un système dans sa globalité.

@ Nasr ; Je ne pleure pas mon blog, il est fait pour dénoncer une dictature et démontrer sa nature, en supprimant son contenu elle n’a fait qu’ajouter par l’acte la démonstration. Je ne suis même pas pressé pour son rétablissement, ce n’est pas mon urgence maintenant…

Quand vous dites « je crois que le peuple mérite une opposition qui l'informe, le soutient, lutte pour lui sans lui crier des slogans bruyants dans l'oreille. » je vous réponds si on est dans un système qui permet une telle fonction à une opposition, nous n’aurons aucun besoin ni droit de le contester. Mais la réalité est qu’on est dans une dictature qui prive sa société encore de la liberté de s’exprimer. C’est pour ça qu’on ne fait jamais assez à la marteler par nos revendications et à l’appeler au respect de la loi et de notre souveraineté.

La preuve pourquoi des hommes comme vous n’arrivent pas à trouver l’espace nécessaire pour s’affirmer et jouer leur rôle dans leur société. Il y a plein de gens bien intentionnés qui n’attende que l’occasion pour prêcher la modération et la parole de bon sens, si vous voulez comprendre demandez l’avis de tous ceux qui ont oser essayer..

L’extrémisme est dans le camp de la dictature il n’y a aucun radicalisme ni extrémisme à demandez le respect de nos droits et liberté de citoyens (YM)



NB : Pour ceux qui veulent consulter le contenu de TW librement et sans censure ils n’ont qu’à se connecter sur leur compte google et ouvrir l’option « google reader » en inscrivant son lien(http://tunisiawatch.rsfblog.org/) ou celui de n’importe quel site censuré pour y accéder librement à tout son contenu même après cette opération. (La censure n'est qu'un arme d'ignorants)

Lobs said...
This comment has been removed by the author.
nasr said...
This comment has been removed by the author.
nasr said...

"@ Nasr ; Je ne pleure pas mon blog, il est fait pour dénoncer une dictature et démontrer sa nature"

Oui, je vous en félicite. En même temps, le tunisien connait très bien la nature de cette dictature, les 10 millions -y compris les forces du pouvoir- savent plus ou moins pertinemment de quel pouvoir il s'agit. A qui vous adressez-vous alors?
Je ne pourrais jamais douter de votre engagement ni de votre lutte, étant conscient des sacrifices que vous faites pour ce pays (dans le détail même).
Je vous exprime un sentiment profond, de lassitude par rapport à un discours maché et remaché par une opposition vieille, usée, un discours qui n'est pas forcément le votre, mais qui fait et nourrit cette faille, dont vous ne pouvez ignorer l'existence, entre le citoyen et l'opposition.

"si on est dans un système qui permet une telle fonction à une opposition, nous n’aurons aucun besoin ni droit de le contester."
La prise de liberté par les blogueurs tunisiens, moi je la considère comme le début d'une vraie révolution : Vous pouvez le constater, le blogging tunisien est de plus en plus responsable, il se forge une mturité, et il est surtout très très riche. Le bloggueur est, dans la plupart des cas, directement issu C'est le peuple qui fait sa révolution, une élite coupée, par son propre discours, des masses ne peut pas le faire.

Anonymous said...

@ nasr : pour répondre à votre question « le tunisien connaît très bien la nature de cette dictature, les 10 millions -y compris les forces du pouvoir- savent plus ou moins pertinemment de quel pouvoir il s'agit. A qui vous adressez-vous alors? » En effet personne n’est plus dupe sur la réalité de la situation, mais cela ne change rien de sa nature s’il n’est pas dénoncé et clamé haut et fort. Votre sentiment de lassitude face à ce discours n’est que l’expression de votre impatience pour le changement, c’est vrai que c’est un sentiment répandu chez les tunisiens. Nous aimons, que d’autres font le boulot pour nous et se réveiller pour trouver que tout s’est arrangé. Cela ne peut que reproduire le même système pour un peuple assisté. Le discours des oppositions et des contestataires ne doit pas être pris au mot il a besoin d’être débattu, vérifié, dénoncé ou développé s’il le faut. Il n’y a pas de démocratie sans implication de la société et la formation d’une opinion publique. Votre critique de mon texte procède de cet objectif dont certains sont aujourd’hui conscients.

Sans exagération « La prise de liberté par les blogueurs tunisiens, moi je la considère comme le début d'une vraie révolution ». Moi je la considère comme un début prometteur. La peur est toujours présente et pèse de tout son poids sur des jeunes qui n’ont que leur fougue et leurs cœurs et qui sont encore extrêmement isolés et vulnérable face à la dictature. Même si la Tunisie détient dans ce domaine une position d’avant-garde dans le monde entier, il faut être réaliste pour admettre que la bonne vague n’est pas encore arrivée. Je salut tout ce qui sont en train de travailler pour dessiner les contours.

Quand on est conscient de la justesse d’une cause ou d’une action on ne doit jamais laisser l’impatience ou la précipitation nous faire douter de nos convictions et de leurs capacités à finir par s’imposer surtout quand le résultat pour lequel nous travaillons n’est que l’aboutissement d’une histoire de plus de trois millénaires d’injustice et de domination et d'un siécle et demi de lutte pour la démocratie.(YM)

nasr said...

@M. Yahyaoui :
"Nous aimons, que d’autres font le boulot pour nous et se réveiller pour trouver que tout s’est arrangé."
Oui. Malheureusement. Mais je crois qu'on commence à se rendre compte que l'insomnie a duré.

"Le discours des oppositions et des contestataires ne doit pas être pris au mot il a besoin d’être débattu, vérifié, dénoncé ou développé s’il le faut."
Absolument. C'est dans notre devoir de citoyens.

"Sans exagération [...]"
Vous excuserez mon enthousiasme, votre sagesse le modère :)

Je suis fier qu'un tel dialogue ait pu s'établir; il est nécessaire, et ne peut être que bénéfique -quoique l'espace est un peu trop petit, sans vouloir offenser notre hôte :)